Cuisine-Pro.com
SÉPARATEUR A GRAISSES AUTONETTOYANT PAR ÉCRÉMAGE "GREASE GUARDIAN"

Description de fonctionnement du GREASE GUARDIAN

Le système GREASE GUARDIAN n'est pas enterré, mais aérien. Dans certains cas, il faut donc faire installer une pompe de relevage
(péristaltique = « anti-émulsion ») pour amener les eaux usées chargées en graisses vers le GREASE GUARDIAN

En entrée des effluents, un panier amovible collecte les restes de nourriture et autres déchets. Les graisses, d'une densité inférieure à l'eau, remontent à la surface et sont stockées dans une aire de rétention.

Le cycle d'auto-nettoyage, à un moment de la journée déterminé par une minuterie, consiste en une mise en route d'une résistance chauffante qui va liquéfier les graisses.
Cela permet une meilleure récupération des graisses par un racloir.
Ce procédé thermique assure également une bonne prévention du développement des bactéries à l'intérieur du réservoir.
En effet, les bactéries sont responsables des mauvaises odeurs.
Une fois la bonne température atteinte à l'intérieur du réservoir, le moteur, qui fait tourner la roue en surface, est activé.
Cette roue est fabriquée dans une matière spéciale sur laquelle adhèrent les huiles et graisses. Le système de racloir, s'adaptant au dessus de la roue, piège les matières grasses se trouvant à la surface et les transfère vers un conteneur extérieur fourni avec le GREASE GUARDIAN.

Applications

Ce séparateur à graisses autonettoyant GREASE GUARDIAN peut être utilisé dans les entreprises des métiers de bouche concernés par la problématique des effluents graisseux d’origine animale :Charcutier, traiteur et restaurateur - préparateur de plats à emporter.

Dimensionnement d'un GREASE GUARDIAN

Le dimensionnement de ce séparateur à graisses autonettoyant GREASE GUARDIAN est effectué par le distributeur voire l’installateur de ce type de matériel.
Il existe plusieurs modèles GREASE GUARDIAN dont le débit maximum d’eaux usées à pré-traiter varie de 2,7 à 18 m3/h.

Rendement du GREASE GUARDIAN

Le rendement de prétraitement du GREASE GUARDIAN reste stable dans le temps avec un taux assez élevé puisque les graisses sont extraites chaque jour.

Ce rendement est proche de 95% ce qui est beaucoup mieux qu'un bac dégraisseur classique, car il est très rarement vidangé tous les mois, comme le préconise la réglementation...!
Il est vrai que cette opération de pompage coûte cher et que les restaurateurs se contentent de vidanger leur bac dégraisseur, 1 à 2 fois par an.
Dans ce cas le bac ne fait plus son action de filtration des graisses!

Installation technique d'un GREASE GUARDIAN:

Ce séparateur à graisses autonettoyant GREASE GUARDIAN est un matériel aérien,raccordé ou non à une pompe de relevage (péristaltique) et équipé de branchements électriques (résistance thermique et moteur).
Cela implique essentiellement des travaux de plomberie et d’électricité.
Ainsi, l’installation technique de ce séparateur à graisses autonettoyant doit être effectuée par un artisan qualifié du bâtiment, dans les règles de l’art.

Conseils d’entretien et de maintenance du GREASE GUARDIAN

L'investissement dans ce type de matériel entraîne une maintenance et un entretien, notamment :

➜ la vidange et le nettoyage du panier amovible qui a servi à recueillir les résidus de cuisson et autres matières en suspension
➜ la collecte et l’élimination des déchets graisseux, stockés dans le conteneur extérieur, soit par une entreprise spécialisée, soit en les incorporant dans les Ordures Ménagères (négociation avec la collectivité), soit par apport en déchèterie si la collectivité l’a prévu, soit en les mélangeant avec les os et suifs.
➜ le nettoyage ponctuel du réservoir, de la roue d'entraînement et du racloir.

Lectures : 4137
Aucun commentaire
Ajouter un commentaire
Pseudo
Email (facultatif)
Commentaire
Copier lꞌimage